Nouvelles sur le climat depuis Paris

* Vidéo disponible avec des sous-titres en Français – cliquez sur le bouton « CC » et choisissez « Français »

Lire notre déclaration faisant suite à la COP21 (en anglais) : Now the hard work really starts (« Maintenant le travail de longue haleine commence vraiment »)

Lire la déclaration commune de l’Alliance évangélique mondiale, le Mouvement de Lausanne pour la sauvegarde de la création, A Rocha International, et Tearfund :

En partenariat avec Tearfund et le Mouvement de Lausanne, A Rocha s’est impliqué pour stimuler et plaider auprès des acteurs présents lors de la COP en vue d’une action climatique forte en faveur de la création. Les événements et activités ont inclus :

Mercredi 2 à Vendredi 4 décembre

Rencontre de prière à l’église Alésia

Vendredi 4 décembre

Thème de l’intervention : Une atmosphère propice au changement – conservation de la nature et foi dans la salle 7 des Espaces Générations Climat, sur le site de la COP 21 au Bourget.

La climatologue Katharine Hayhoe, le Secrétaire Général de l’Alliance évangélique mondiale Efraim Tendero, le Directeur de la Théologie d’A Rocha International Dave Bookless, et la Directrice de Climate Stewards Caroline Pomeroy, sont notamment intervenus.

Visionner les interventions et la session de questions/réponses (en anglais)

Samedi 5 décembre

La conférence du partenariat A Rocha/Lausanne :  Une réponse chrétienne au changement climatique, à l’église St-Michael, Paris.

Comment ont-ils trouvé Paris ? Découvrez ce qu’ont dit certains membre d’A Rocha (en anglais)

COP21 : l’accord de Paris

L’aboutissement des discussions a été salué comme « historique » car pour la première fois, près de 200 pays sont parvenus à un accord unique afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Sur quoi les nations se sont-elles mises d’accord ?

  • Contenir l’élévation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de 2 °C et poursuivre l’action menée pour limiter l’élévation des températures à 1,5 °C
  • S’assurer que la quantité de gaz à effet de serre émis par l’activité humaine est compensée par la quantité que les arbres, le sol et les océans peuvent absorber naturellement
  • Examiner la contribution de chaque pays à la réduction des émissions carbone tous les cinq ans
  • Garantir que les pays développés aident les pays en développement au travers de  « moyens de financement de l’action climatique » – les aidant ainsi à s’adapter au changement climatique et à effectuer la transition vers les énergies renouvelables

A travers le monde l’accord a été accueilli en grande majorité par des réactions de joie et de soulagement. Le temps est à la fête, et à la reconnaissance envers Dieu pour cet accord qui reconnait le besoin urgent pour toutes les nations de travailler ensemble au bien commun. Et le temps est encore à la prière, pour que les promesses soient tenues.

Que fait encore A Rocha ?

Le changement climatique n’est pas une préoccupation passagère pour A Rocha (lire notre prise de position) Chaque être vivant est affecté par le changement climatique: la distribution des espèces vivantes sur terre et dans les mers, les migrations des oiseaux, insectes et autres animaux, ainsi que les cycles de germination affectant directement nos cultures agricoles.

Ainsi donc, le changement climatique affecte tous les domaines d’action d’A Rocha : nos travaux de recherche, notre programme de sauvegarde de la forêt tropicale, nos programmes d’éducation et de sensibilisation, nos activités de formation communautaire.

Vous pouvez nous aider en faisant un don sur www.arocha.org/fr/faire-un-don ou en transmettant nos vidéos et articles sur les réseaux sociaux.