Protection de l’estuaire d’Alvor : la bataille continue

L’estuaire d’Alvor est l’une des zones humides côtières les plus importantes dans le Sud du Portugal. Ce riche écosystème comprend des dunes de sable, des vasières, des marais salants et des saline, qui abritent une faune et une flore variées et spécialisées.

Au cours des douze dernières années, A Rocha Portugal a conduit une longue campagne juridique pour protéger le site contre les développements inappropriés et illégaux projetés par une société privée (appelée aujourd’hui Water View, S.A.) qui possède le domaine proche de Quinta da Rocha.

En 2015, le tribunal pénal de Portimão condamna Water View pour dommages environnementaux et reconnut également la société coupable de désobéissance à une décision de justice. La société fut condamnée à une amende de 140 000 €. Water View a fait appel de cette décision à plusieurs occasions, sans succès, et une décision doit être rendue sur l’appel final, dans l’idéal en septembre ou en octobre 2018

Le Tribunal administratif central confirma également une condamnation pour dommages environnementaux intentionnels à Quinta da Rocha en 2014, lorsque les travaux de terrassement furent commencé illégalement. Ce tribunal décida que Water View était légalement tenue de restaurer la zone et lui interdit de modifier le paysage ou de construire sur le terrain à l’avenir.

Lorsque Water View soumit son plan de restauration environnementale au tribunal, il apparut clairement que la zone avait été incorrectement cartographiée et ne qu’il n’était pas fait mention que Quinta da Rocha contient des habitats reconnus internationalement pour leur valeur en termes de conservation des espèces, un élément qui change la nature et l’envergure du travail de restauration. Sans consulter les différentes parties prenantes concernée, les représentants de deux autorités régionales acceptèrent formellement le projet de Water View. A Rocha Portugal et d’autres acteurs locaux doivent maintenant apporter la preuve que le projet de la société est incorrect et malavisé. Un recours a été déposé auprès d’un tribunal administratif pour demander que l’approbation soit annulée et que la société soumette un nouveau projet qui vise vraiment à restaurer entièrement la zone et à protéger l’estuaire d’Alvor.

Merci de prier pour ces nouvelles procédures judiciaires.

Hommage à Eugene Peterson 25 Oct 2018
Apporter l’espoir aux forêts sèches du Pérou 1 Sep 2018
Dernières nouvelles
Protection de l’estuaire d’Alvor : la bataille continue 1 Sep 2018
15 septembre : aidez les mers, où que vous soyez ! 1 Sep 2018