Sauver la forêt d’Atewa

A Rocha fait campagne pour sauver la forêt d’Atewa au Ghana, qui abrite l’un des plus grands nombres d’espèces mondialement menacées de toutes les forêts d’Afrique de l’Ouest : plus de 100 espèces sont menacées ou quasi menacées d’extinction, dont cinq espèces en danger critique d’extinction. Une plante, deux papillons et une grenouille ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde. Il existe de solides arguments économiques et sociaux pour protéger la forêt. A Rocha s’engage pour que la biodiversité riche mais vulnérable de la forêt ait également une voix.

L’habitat du mangabey, un singe menacé d’extinction

Le mangabey – un singe terrestre rare – ne se rencontre que dans une poignée de sites au Ghana et est considéré par l’UICN comme étant en danger critique d’extinction au niveau mondial. Le mangabey a été découvert au cours d’une étude de piégeage par caméra dans la forêt d’Atewa. Les scientifiques d’A Rocha essayaient d’établir le statut actuel des animaux vivant sur le sol de la forêt, qui sont souvent vulnérables à la chasse et au piégeage. En savoir plus sur les recherches et les articles d’A Rocha sur Atewa (en anglais)

Source d'eau pour des millions de Ghanéens

L’importance des services écosystémiques que la forêt d’Atewa fournit à de nombreux Ghanéens a été soulignée dans un rapport au gouvernement du Ghana intitulé The Economics of the Atewa Forest Range, Ghana. Le principal de ces services est l’approvisionnement en eau potable provenant des collines d’Atewa, dont dépendent des millions de Ghanéens.

Vous voulez nous aider – soutenez notre campagne !

Shopping Basket

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website.

Dave Bookless

Director of Churches and Theology

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.